Lorsque les prospects créent un compte chez ClicData, ils nous demandent souvent des exemples de tableaux de bord pour les aider à démarrer. Notre réponse consiste généralement à les envoyer vers la page dédiée de notre site web et à leur faire savoir qu’ils peuvent facilement les utiliser avec leurs propres données.

Si ces exemples peuvent servir d’inspiration, la plupart des clients ont besoin de créer leurs propres tableaux de bord. C’est pourquoi nos spécialistes produit ont rassemblé quelques conseils pour les guider nos lecteurs – et nous voulions aussi vous en faire profiter !

Voici les premiers conseils pour construire un tableau de bord utile et qui sera utilisé régulièrement par vos équipes :

  1. Se poser les bonnes questions sur l’audience et les objectifs du tableau de bord
  2. Garder le tableau de bord simple et clair
  3. Expliquer les KPIs
  4. Bien utiliser les couleurs
  5. Bien choisir le format du tableau de bord
  6. Rendre les tableaux de bord interactifs

Définitions

Tout d’abord : Qu’est-ce qu’un tableau de bord ?

Commençons par quelques définitions. Un tableau de bord est un outil qui affiche des données sous forme de graphiques visuels tels que des camemberts, des graphiques en lignes ou en aires, des cartes, des jauges, des indicateurs numériques, etc. Grâce aux tableaux de bord, les décideurs et les analystes peuvent mesurer les performances d’un large éventail d’actions menées par toutes les équipes au sein de l’organisation. Les tableaux de bord se composent principalement par des indicateurs de performance.

Que sont les indicateurs de performance ?

Les indicateurs de performance jouent un rôle important dans la business intelligence et l’analyse des données. Ce sont des mesures qui aident une organisation à évaluer ses performances et ses progrès vers la réalisation de toutes sortes d’objectifs. Chaque équipe et département a ses propres indicateurs : commerciaux, financiers, marketing, de production, RH, etc. Les indicateurs clés de performance (KPI) sont les indicateurs qui sont les plus importants à l’organisation et qui permettent de déterminer si les actions ont été menées avec succès ou non. Les KPIs servent de support à l’évaluation des performances et sont à la base des décisions stratégiques de l’entreprise.

Il existe deux niveaux de KPIs:

Les KPI opérationnels

Ce sont les KPIs qui sont étroitement surveillés, tous les jours, toutes les semaines ou mêmes tous les mois.

Les KPIs stratégiques

Ce sont les indicateurs qui sont discutés et présentés lors des réunions d’entreprise et parmi les cadres dirigeants. Ils sont souvent revus sur une base trimestrielle ou semestrielle.

Vous trouverez une liste des principaux KPI par catégorie sur notre blog :

Maintenant que les définitions sont terminées, concevons un tableau de bord.

Comment concevoir un bon tableau de bord ?

1.    Se poser les bonnes questions

Un bon tableau de bord est un tableau qui est utilisé. Le meilleur point de départ pour concevoir un tableau de bord est de vous pencher sur l’objectif du tableau de bord, ainsi que sur la manière de maintenir l’intérêt de ses utilisateurs. Voici quelques questions pour vous aider à construire un bon tableau de bord:

  • À quelles questions voulez-vous répondre ?

Essayez-vous de comprendre comment vos annonces publicitaires se comportent ?

Ou bien combien de temps il faut à vos équipes pour conclure des ventes ? Ou comment le bénéfice net de votre entreprise évolue au quotidien ?

  • Qui va utiliser le tableau de bord ? Quel est votre public ?

Quelle est l’expérience des utilisateurs en ce qui concerne les KPIs ? S’ils sont inexpérimentés, prenez le temps de les former et assurez-vous qu’ils comprennent les indicateurs et leur signification.

Quel résultat souhaitez-vous obtenir avec votre tableau de bord ?

Par exemple :

  • Communiquer sur les performances de votre équipe ou de votre entreprise.
  • Améliorer le processus décisionnel de l’équipe ou de l’entreprise.
  • Améliorer la réponse aux besoins des clients.
  • Identifier les opportunités manquées.

2. Garder le tableau de bord simple et clair !

Les meilleurs tableaux de bord sont ceux qui ont l’air assez simples tout en orientant l’attention de leurs utilisateurs vers les indicateurs les plus importants. L’objectif de votre tableau de bord est de fournir une lecture simple et rapide des indicateurs de performances. Bien que cela semble évident, c’est en fait plus difficile à réaliser que vous ne le pensez. Lorsque vous construisez votre tableau de bord, on est tenté de penser que « plus, c’est mieux » ou de se perdre dans les indicateurs, les relations de données, les chiffres et autres. D’ailleurs, la bande dessinée « The KPI overload » de Marketoonist résume parfaitement cette situation…

L’expert en visualisation de données Stephen Few a indiqué que le cerveau humain ne peut traiter que quatre blocs d’informations à la fois. Cela signifie que si vous surchargez votre tableau de bord avec des graphiques, des chiffres, des jauges, etc. vous faites échouer l’objectif de votre tableau de bord.

Afin que vos tableaux de bord restent clairs, ClicData vous recommande de ne pas inclure plus de 10 KPIs par tableau de bord.

3. Expliquez vos KPI

Vos utilisateurs connaissent-ils tous les indicateurs de performance que vous incluez dans votre tableau de bord ? Vous devez vous en assurer avant de commencer le tableau de bord. Mettez-vous à leur place et voyez si vous repérez des représentations de données trop complexes ou qui doivent au contraire être enrichies. Par exemple, personne ne s’attend à ce que vous compreniez ce graphique au premier coup d’œil :

Complex Data Visualization

Un tableau de bord utile devrait être informatif d’un simple coup d’œil. Veillez à utiliser des légendes, des étiquettes et même un glossaire des indicateurs de performance clés sur votre tableau de bord pour rendre les informations compréhensibles. Il est également recommandé d’utiliser des échelles dans les tableaux de bord.

Le tableau de bord ci-dessous présente des mesures des performances d’un hôtel. C’est un bon exemple de tableau, clair, facile à scanner du regard, les informations sont bien organisées. Vous remarquerez le lexique d’indicateurs en bas avec leur acronyme, leur nom complet et une description de la manière dont ils sont calculés. Vous remarquerez également que les indicateurs sont spécifiques à la gestion hôtelière. L’indicateur ADR (Average Daily Rate ou Taux Journalier Moyen), par exemple, est calculé à partir des recettes de la chambre divisées par le nombre de chambres louées.

Hotel Dashboard Example Indicators
Cliquez sur ce lien pour voir le tableau de bord

Contre-intuitivement, la meilleure façon de transmettre l’information est parfois par le texte. Les explications permettent d’éviter que vos utilisateurs interprètent mal les données et prennent de mauvaises décisions sur la base d’une mauvaise lecture. Dans le tableau de bord ci-dessous, les informations pertinentes ne sont qu’un simple paragraphe.

tableau-de-bord-saint-valentin
Cliquez sur ce lien pour voir le tableau de bord

4. Bien utiliser les couleurs

Vous voudrez sans doute intégrer la palette de couleurs de votre marque dans votre tableau de bord. C’est bien entendu possible sur ClicData ! Au-delà de l’esthétique du tableau de bord, il est important de prêter attention à toutes les couleurs que vous utilisez dans vos graphiques et indicateurs.

Lorsque vous choisissez des couleurs, n’oubliez pas que certaines d’entre elles ne signifient pas la même chose pour tout le monde. Elles varient en fonction de la région et du contexte culturel de votre public. Par exemple, le rouge représente un danger dans la partie occidentale du monde, mais il est signe de prospérité pour une personne d’origine chinoise. Le noir est très souvent utilisé pour représenter la mort en Occident, la Chine utilise le blanc, etc.

Colors By Culture Infographics
Source: ToWebDesignSchool.com

Pour contourner ces problèmes, envisagez d’utiliser ce qui suit :

  • Des flèches vers le haut et vers le bas. Si les membres d’une même équipe accordent des significations différentes pour chaque couleur, il peut être utile d’utiliser des icônes comme les flèches vers le haut et vers le bas pour indiquer l’état de votre KPI. Tout le monde comprendra qu’une flèche vers le bas signifie une performance négative et une flèche vers le haut indique une performance positive.
  • Des jauges ou bullet charts. Ces options de visualisation montrent la progression par rapport aux objectifs. L’information est transmise indépendamment de l’utilisation de la couleur.
Example Indicators Colors Data Viz
Example Indicators Colors Data Viz2
  • Enfin, il faut tenir compte du fait que 8% de la population mondiale est daltonienne. Cela signifie que 600 millions de personnes luttent chaque jour pour définir leur perception de la couleur.  Votre tableau de bord doit être clair pour eux aussi.

5. Bien choisir le format du tableau de bord: mobile, tablette, ordinateur, TV

Pour que les utilisateurs de votre tableau de bord restent impliqués, ils ont besoin d’un accès facile au tableau de bord. En d’autres termes, vous devez adapter le tableau de bord à l’appareil qu’ils utilisent. Votre tableau de bord sera-t-il affiché sur l’écran de télévision du bureau pour que tout le monde puisse le voir ? Sera-t-il utilisé sur un ordinateur lors d’une réunion hebdomadaire de l’équipe ? Ou voulez-vous que les gens y accèdent via leur téléphone portable pendant leurs déplacements ? La façon dont les gens accèdent à vos tableaux de bord déterminera les formats de tableau de bord que vous choisirez.

Avec ClicData, vous choisissez votre format lors des premières étapes de la création de votre tableau de bord :

Dashboard Formats Clicdata

ClicData recommande : si vous devez concevoir un tableau de bord pour plusieurs tailles d’appareils, créez le tableau de bord d’abord pour les plus petits appareils. Il est plus simple d’agrandir la taille des graphiques que de les réduire.

Ces 5 précieux conseils vous permettent d’y voir plus clair sur l’objectif, l’audience et les éléments nécessaires à la construction de votre tableau de bord. Ces étapes sont indispensables si vous souhaitez inscrire les tableaux de bord dans les habitudes de vos équipes.

Maintenant, nous allons aborder le sujet des fonctionnalités et des interactions nécessaires pour rendre vos tableaux de bord utilisables.

6. Rendre vos tableaux de bord interactifs

Les tableaux de bord ne doivent pas être figés, comme un graphique sur une page. Vos utilisateurs pourraient vouloir un tableau de bord des indicateurs clés de performance stratégiques et également vouloir accéder à un tableau de bord avec des indicateurs opérationnels. Vous pouvez alors créer un lien entre les tableaux et ainsi permettre aux utilisateur de naviguer facilement de l’un à l’autre et trouver rapidement les informations qu’ils recherchent. Vos utilisateurs peuvent également vous demander d’intégrer leurs tableaux de bord dans leur portail interne ou application, auquel cas une fonction de marque blanche peut s’avérer utile.

Créez des dimensions dynamiques

Une interaction dynamique entre tableaux de bord permet aux utilisateurs d’accéder à davantage de données sans perdre de l’espace ou de la clarté sur le tableau de bord. Dans le tableau de bord ci-dessous, nous avons mis en place une interaction dynamique pour afficher toutes les données d’une enquête dans un seul graphique. Cela permet aux utilisateurs d’approfondir leur analyse sans avoir à afficher chaque combinaison dans une multitude de graphiques.

Dashboard Example Dynamic Survey Results
En savoir plus sur la façon d’utiliser les dimensions dynamiques dans ClicData

Relier plusieurs tableaux de bord

Comme mentionné précédemment, il est parfois utile de construire plusieurs tableaux de bord et de les relier entre eux dans une logique de navigation web. Par exemple, votre équipe marketing peut demander un tableau de bord de la performance du site web, un tableau de bord des performances sur les réseaux sociaux et un autre tableau de bord pour les KPIs de leurs campagnes payantes. Mais ils veulent aussi pouvoir accéder facilement à tous ces tableaux chaque semaine lors de leurs réunions. Dans le cas présent, nous dépassons largement la limite des 10 KPIs si nous voulions tout regrouper sur une seul tableau de bord. Alors, relier plusieurs tableaux de bord est une solution viable pour que vos tableaux de bord restent clairs et faciles à comprendre.

Dans l’exemple de tableau de bord ci-dessous, nous avons en fait relié quatre tableaux de bord entre eux et avons ensuite divisé les KPI par région, segment et responsable commercial :

sales-dashboard-region-europe
Cliquez sur ce lien pour ouvrir le tableau de bord

Intégrer des tableaux de bord dans votre site web ou votre application

La plupart des tableaux de bord sont conçus pour les utilisateurs internes et sont censés rester privés et protégés. Mais certains clients souhaitent rendre public leur tableau de bord en l’intégrant à leur portail client ou même à leur site web.

Notre fonction de marque blanche vous permet d’intégrer des tableaux de bord sans aucune mention de ClicData. Voici un exemple :

Embedded Dashboard Example Healthcare

Vous avez désormais toutes les clés fondamentales pour construire un tableau de bord clair, interactifs et qui sera adopté par son audience. Il est temps de mettre ces conseils en pratique et de construire vos premiers tableaux de bord avec ClicData !


Nous vous proposons également :

Share this on